Skip to content

3 règles pour un meilleur storytelling transmédia : discussion avec Jeff Gomez

La définition du storytelling transmédia et 3 règles de base pour en faire.

La plupart d’entre vous savez que nous croyons, chez Toast, que le storytelling transmédia est synonyme de la façon moderne de consommer des contenus.

Mais qu’est-ce que c’est réellement?

Pourquoi ne pas demander à un pionnier de la chose, Jeff Gomez de Starlight Runner à New York. Indiewire a fait exactement ceci, dans l’article de cette semaine.

Dans une discussion avec Gomez, Paula Bernstein lui demande d’abord comment il définirait le storytelling transmédia:

« Le mot transmédia en soit ne signifie pas grand chose. C’est être capable de communiquer à l’aide de plusieurs plateformes de façon pertinente. Mais quand on l’attache à une action comme le storytelling, le storytelling transmédia, ceci signifie l’utilisation de plusieurs médias pour raconter l’histoire complète. Ces médias sont utilisés de façon concertée. Dans un monde idéal, l’élément transmédia est quelque chose qui viendra bonifier l’expérience de l’arc narratif. Il vous donnera une nouvelle vision de l’ensemble, en jouant sur les forces de chaque médium. »

Elle continue en lui demandant les 3 règles de base du storytelling transmédia. Je vous recommande de cliquer sur le lien ci-dessous et lire la description complète de ces règles, mais les voici, décrites rapidement:

  • Votre histoire se doit d’avoir une dimension positive. Votre audience ne vous suivra pas d’une plateforme à un autre si l’histoire est trop sombre et déprimante.
  • Vous devez comprendre les plateformes à votre disposition (fonction directe de votre budget).
  • Vous ne pouvez pas ignorer votre audience. Mettez à leur disposition des moyens pour vous donner du feedback et, lorsque pertinent, participer.

L’article complet va plus en profondeur sur chaque règle, je vous invite à le lire, il en vaut la peine. Et pourquoi ne pas vous rendre sur notre blogue par la suite si vous avez des questions, nous ne sommes jamais bien loin.

LIRE L’ARTICLE COMPLET >