Skip to content

La créativité selon… Nicolas Beauchemin

Au cours des prochaines semaines, Toast vous présente la vision de la créativité de collaborateurs et employés de l’agence.

 

Quel est ton emploi?

Je suis vidéaste. Sur plusieurs projets du département brand, je peux m’occuper autant de la réalisation que de la direction photo et du montage vidéo.

 

C’est quoi ta définition de la créativité?

La créativité, c’est de penser autrement. C’est d’essayer quelque chose de nouveau. On ne suit pas la ligne déjà tracée au crayon, on en trace une nouvelle au pastel gras ou on passe à travers la feuille de papier. Il n’y a pas de limites!!!

 

Comment la créativité fait partie de ton travail?

À chaque projet qu’on me présente, je me dois d’être créatif dans ma démarche. Je refuse de faire les mêmes formules sans arrêt. On peut toujours s’améliorer. Je me donne la mission me réinventer et d’offrir du contenu vidéo unique sur chaque projet.

 

Ton truc à un aspirant monteur/réalisateur junior?

La meilleure façon d’apprendre ce métier-là, c’est d’en faire! Shoot des vidéos avec des amis, fais-en le montage, et analyse ce que tu as fais de bien et de moins bien. Ensuite, recommence! Selon moi, l’expérience est vraiment la clé dans ce métier. Tu dois constamment évoluer et continuer d’apprendre de nouvelles choses.

 

Quel est le trait de personnalité qu’il faut absolument avoir pour réussir en tant que monteur/réalisateur junior?

Je crois qu’il faut être capable de prendre la critique. C’est un milieu extrêmement subjectif, donc on ne doit se laisser affecter par les commentaires de quelqu’un sur notre travail. On doit se rappeler que tout le monde pousse du même bord. Que toute l’équipe veut avoir le meilleur résultat possible.

 

C’est quoi pour toi un bon contenu/une bonne histoire?

Un bon contenu, une bonne histoire, c’est de connecter avec l’audience. Et la meilleure façon de s’y prendre, c’est par les sentiments. En les faisant rire, pleurer, en piquant leur curiosité ou en les poussant à se questionner. Un bon contenu ou une bonne histoire, selon moi, doit apporter quelque chose à la personne qui la consomme.

 

Quel est le contenu que tu aimes le plus consommer pendant ton temps libre?

Je suis un grand cinéphile, alors je regardes des films. Je vais au cinéma plusieurs fois par mois, j’essaie d’en voir le plus possible, ça m’inspire beaucoup.

 

Vision de l’avenir en contenu…

Le contenu va de plus en plus être en vidéo. Regardez vos timelines, c’est déjà le cas! Avec cette démocratisation du contenu vidéo, je crois qu’il faudra faire du contenu rapide, mais hautement créatif. Il faudra repousser les limites à chaque fois.

 

Un truc pour ne pas faire du contenu plate? C’est quoi l’ingrédient de base?

En ce moment, les deux ingrédients que je vois le plus, c’est l’humour et les tutoriels. Le monde veut rire et le monde veut apprendre des choses. Si ce qu’on écoute n’est pas drôle, ne nous apprend rien, ne nous fait pas vivre d’émotions, on a l’impression d’avoir perdu notre temps.

 

Comment faire du contenu original, jamais vu?

En étant créatif 😉

 

Anecdote de ton travail avec Toast?

Chez Toast, on fait pas les choses à moitié. Pour un concept de parodie d’un tournage de feu de foyer, on a monté une corde de bûches dans le bureau qui est restée là pour un bon mois. Le plus drôle, c’est qu’on n’a pas de foyer.