Skip to content

Définir son audience en 2022

La manière traditionnelle de définir votre audience, vos consommateurs cibles, n’est plus pertinente depuis de nombreuses années. Mais nous avons besoin de nous le rappeler régulièrement.

Un exemple :

  • Homme blanc
  • Né en 1948
  • Élevé en Angleterre avec 3 autres frères et sœurs
  • Divorcé et actuellement en couple avec deux autres enfants adultes
  • Homme d’affaires prospère, revenu de plus d’un million de dollars
  • Figure publique dans sa communauté
  • Passe ses vacances d’hiver dans les Alpes
  • Aime les chiens

Si vous aviez sous les yeux une telle définition du persona, vous penseriez que les individus correspondant à ces caractéristiques réagiraient de la même manière au contenu que vous produisez, n’est-ce pas ?

Eh bien, non.

Je peux vous donner le nom de deux personnes qui répondent à ces critères, et elles sont tout à fait différentes !

 

Ozzy Osbourne, rock star
=
Charles, prince de Galles

 

Aïe.

Qu’est-ce que cela nous dit ? Cela nous dit que nous devons aller au-delà des traits démographiques traditionnels lorsque nous définissons notre audience cible, et utiliser des attributs psychologiques pour définir « qui » ils sont, « comment » ils sont, leurs motivations.

Et ces définitions élargies de l’audience, les segments que vous voulez atteindre, guideront non seulement l’équipe des médias numériques (les geeks qui sont chargés de cibler votre audience), mais aussi l’équipe créative, dont le travail sera enrichi par les attitudes, les besoins et les motivations qui animent le segment avec lequel vous voulez créer une connexion durable.

Comment s’y prendre ?

De nombreux outils sont à la disposition des spécialistes du marketing et des agences pour établir ces définitions de segment.

Certains, comme nous, s’associent à une firme de recherche pour sonder et creuser les valeurs intrinsèques des individus afin d’en savoir plus sur le type de contenu, le ton, l’angle qui les touchera.

Mais vous pouvez aussi vous tourner vers les tests psychométriques qui existent « dans la nature. » Celui dont on entend le plus souvent parler s’appelle The Big Five (également connu sous le nom de test OCEAN), qui vous donne les résultats d’un panel donné de répondants sur cinq échelles distinctes. Mais il en existe bien d’autres.

Un article de Campaign a d’ailleurs abordé ces aspects précis, en se penchant également sur les défis que cela représente pour les plateformes de médias numériques qui offrent des capacités de ciblage. Apprendre à connaître vos utilisateurs sous cet angle n’est pas une tâche facile !

Ce qu’il faut retenir ici, c’est qu’il faut aller au-delà des attributs démographiques et se plonger dans les valeurs et les attributs psychométriques pour définir votre audience cible.

Ozzy Osbourne vous remerciera si vous le faites. Faites-moi confiance.