Skip to content

Du bon contenu de marque: 3 facteurs, 1 objectif

Lorsque vous créez du contenu de marque, soyez utile svp.

Lorsqu’on est en pitch chez Toast et comme la plupart sont, ces temps-ci, d’une forme ou d’une autre de contenu de marque (télévision, web, transmédia), je m’assure que dans chaque cas nous mettions à l’avant-plan la façon dont ce contenu sera utile aux consommateurs et à son audience.

La qualité de l’intégration de la marque et son alignement par rapport au contenu créé sont clé dans l’objectif de garder son utilisé au top.

Oh et permettez-moi de spécifier une chose: être utile peut signifier « être informatif, » mais ça peut aussi signifier « être du divertissement de qualité. »

Du contenu utile sera partagé. On en jasera et il créera un spin positif pour la marque qui y a été intégrée.

Mais gardez une chose en tête. Comme le dit Tom Fishburne dans l’article de cette semaine: « Les consommateurs peuvent sentir plusieurs formes de contenu de marque à des kilomètres à la ronde, et ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils n’apprennent à l’ignorer aussi facilement que d’autres formes de publicité. »

Et il y en a beaucoup, présentement, du mauvais contenu de marque. Fishburne mentionne d’ailleurs un autre article (qui vaut aussi la peine d’être lu, si vous en avez le temps) qui donne la raison: le mauvais contenu de marque manque de stratégie, de focus et de responsabilité (accountability).

Lorsque ces trois facteurs sont considérés dans la création dans un objectif de créer un contenu utile, alors là avez-vous du contenu de marque de qualité.

Prenez quelques minutes pour lire l’article de Fishburne (il aussi d’ailleurs l’illustrateur responsable de l’image au haut de ce courriel), mais je vous conseille aussi l’article de Joe Pulizzi qu’il mentionne et cite.

LIRE L’ARTICLE >