Skip to content

La télé du futur? Fini la pub.

Fini la pub: c’est essentiellement ce que Neil Hunt, chef de produit de Netflix, a affirmé il y a quelques semaines.

Le titre est un peu fort, je vous l’accorde. Cependant, c’est essentiellement ce que Neil Hunt, chef de produit de Netflix, a affirmé il y a quelques semaines.

La télévision linéaire comme elle existe actuellement est depuis longtemps mure pour être bousculée, changée, et nous sommes maintenant à l’époque où la technologie qui le permettra existe.

Comme le mentionnait Neil Hunt lors de sa conférence à Internet Week en mai dernier, le problème se situe dans ce qu’il appelle la tyrannie de la grille, ou les 21 heures de pointe qui représentent la programmation avec le plus grand auditoire. Tout ce qui ne tient pas vraiment dans cette grille est essentiellement inexistant.

La solution selon lui? La télévision sur demande, permettant une agrégation de l’auditoire sur une plus grande période, permettant aussi une curation de contenu faisant ressortir plus de contenus que la grille traditionnelle pouvait le permettre.

Cela permet aussi de nouvelles formes de storytelling, en n’étant plus dépendant de la forme 48 minutes traditionnelle. Tout comme la consommation, le «binge viewing» est la manifestation la plus évidente de la nouvelle réalité.

Quels sont les effets sur les annonceurs et marques mettant présentement beaucoup d’efforts sur la publicité télévisée traditionnelle? Je vous laisse tirer vos propres conclusions…

Pour notre part, chez Toast, nous voyons clairement comment les budgets étant alloués aux «interstices» du contenu (pauses publicitaires) doivent de plus en plus basculer dans le contenu, de façon intégrée et humble, afin de pouvoir continuer d’atteindre l’auditoire.

Je ne fais état ici que de quelques constats et conclusions de Neil Hunt; un excellent résumé de sa conférence est offert par AdAge. Je vous invite à aller y jeter un coup d’oeil.

LIRE LA SUITE >