Skip to content

Le storytelling dans un contexte corporatif

Comment Siemens utilise le storytelling pour créer un lien avec ses clients et employés.

Cette semaine, nous nous transportons du côté de l’Australie pour une entrevue avec Keith Ritchie, storyteller pour la multinationale Siemens.

Publiée par le Marketing Magazine australien, l’entrevue traite de la réalité du storytelling dans un contexte corporatif et comment ça se trouve à être très bénéfique pour Siemens.

Il mentionne notamment deux exemples intéressants. Le premier, destiné aux employés, est une vidéo qui raconte l’histoire d’un apprenti qui a perdu un oeil au travail, dans une série appelée « This is my safety story ». Plutôt que de donner des directives sur la santé et la sécurité, la série met l’accent sur les employés qui racontent leur histoire plutôt qu’un gestionnaire ou un comédien qui dit quoi faire ou ne pas faire. On s’arrête et on se dit qu’on ne veut pas perdre un oeil.

Dans le deuxième exemple, il présente l’histoire d’une ferme laitière où le fermier a fait appel à Siemens pour améliorer ses équipements et processus (vous comprenez maintenant mon choix de photo). L’histoire a par la suite été réutilisée dans un contexte multiplateforme (imprimé, vidéo, contenu, médias sociaux, etc). Dans ce cas-ci, cette réutilisation n’était pas nécessairement destinée aux fermiers, mais plutôt utilisée comme démonstration de ce que Siemens peut faire.

Une partie de l’entrevue touche aussi le sujet du ROI (retour sur l’investissement) et la mesurabilité du storytelling. Mais sur ce sujet, je vais vous laisser le lire dans l’article directement.

LIRE L’ENTREVUE >