Skip to content

Les bonnes pratiques du marketing de contenu pour les professions médicales

Le marketing de contenu pour les professions médicales comporte des restrictions et des spécificités qu’il convient de prendre en compte. Voyez comment procéder si vous voulez éviter tout faux pas dans ce métier.

Les professions médicales font face à des contraintes particulières

Les chiropraticiens, dentistes, médecins généralistes et autres praticiens ont un point commun : leur profession est strictement réglementée par des lois nationales et par les codes de déontologie spécifiques. Ces règles encadrent les moindres aspects de leurs activités, même jusqu’à la manière dont ils discutent avec leurs patients. Si vous exercez l’un de ces métiers, vous trouverez logique de vous conformer à ces réglementations dans vos faits et gestes, y compris lorsque vous planifiez votre stratégie de marketing de contenu.

Produire des contenus utiles quand on travaille dans la profession médicale n’est pas une chose à prendre à la légère. Les lecteurs intéressés par les sujets médicaux sont rarement là par hasard. Leurs recherches sont presque toutes motivées par des besoins réels et urgents, qui demandent des réponses claires et concises. Les professionnels médicaux se doivent donc d’être irréprochables dans leur communication, que ce soit off ou online. La moindre erreur ou négligence pourrait causer des conséquences inattendues sur la santé des lecteurs, voire sur leur vie.

Les règles de marketing de contenu qui s’appliquent aux professions médicales

Les responsabilités et les risques afférents aux informations médicales exigent une réglementation spécifique sur la communication de ceux qui sont dans cette profession. Voici donc trois principes à retenir si vous projetez d’utiliser le marketing de contenu pour vous faire un nom sur internet :

  • Les professionnels médicaux sont des figures d’autorité naturelles : de par votre expérience, vos études et votre profession, les lecteurs considèreront tout ce que vous dites comme un avis d’expert.
  • Ne dévoilez jamais des informations confidentielles sur vos patients, sauf si vous leur avez demandé explicitement leur autorisation. Et qu’ils vous ont donné le feu vert, évidemment.
  • Évitez de communiquer sur une maladie ou un traitement spécifique dans le but de promouvoir un traitement ou une méthode de diagnostic. Contentez-vous d’informer vos lecteurs.

Vous éviterez tout contentieux juridique ou déontologique aussi longtemps que vous appliquez ces principes dans votre stratégie de communication.

Il faut instaurer une relation de confiance avec les lecteurs

Quand vous travaillez dans une profession médicale, la confiance est primordiale. Ne vous attendez pas à voir vos patients vous croire sur paroles dès vos premiers échanges. Vous devez avant tout vous créer un nom, bâtir une réputation dans votre domaine. Le contenu constitue alors le meilleur moyen de capter l’attention du public, mais aussi de prouver votre savoir-faire et votre expérience auprès des lecteurs. Voici quelques idées de contenus très appréciés des lecteurs dans le domaine médical :

Les guides et livres blancs

Les guides constituent un excellent outil pour répondre aux questions les plus fréquentes des patients et des lecteurs en général. Ce type de contenu séduit encore plus s’il traite de sujets qui parlent vraiment aux internautes et qu’ils peuvent partager simplement avec leurs proches.

Les posts de blogs

A la différence d’un site institutionnel, un blog est plus personnel, plus intime. Les lecteurs se retrouveront plus facilement dans vos écrits si vous prenez la peine de partager vos expériences ou de répondre à des questions précises sur un blog.

Les webinaires

Le contenu ne se limite pas aux seuls textes et publications écrites. Les internautes aiment aussi particulièrement les contenus multimédias, comme les vidéos. Ils seraient donc plus qu’heureux de voir un professionnel médical tenir un webinaire ou une séance de questions réponses en direct ou en différé. Le but des webinaires n’est pas de pratiquer la télémédecine, mais de bâtir une vraie relation de proximité avec les patients.

Privilégiez la qualité avant tout

Beaucoup trop d’entreprises font l’erreur de penser marketing et ROI avant la qualité. Cela pénalise logiquement leur stratégie de marketing de contenu. Ce genre de manquement vous est très préjudiciable si vous exercez une profession médicale. Les patients décèlent très vite les signes indiquant que vous préférez vendre vos services et vos produits avant de résoudre leurs problèmes. Votre réputation s’en trouvera affectée.

Ainsi, pour concevoir une stratégie de marketing de contenu performante, placez les arguments de vente ou d’engagement à la toute dernière place de votre plan. Concentrez-vous plutôt sur la création de contenus qui répondent au moins à un de ces qualificatifs :

  • Utile : votre publication résout un problème bien précis
  • Intéressant : votre contenu comporte des renseignements inédits, insolites ou captivants
  • Divertissant : votre post sort de l’ordinaire ou traite un sujet médical de manière poétique ou artistique
  • Drôle : votre contenu suscite des émotions positives et joyeuses chez le lecteur

Si vous réussissez à créer de tels contenus, vous aurez un site de qualité qui parle de lui-même. Vous n’aurez besoin que de très peu de promotion. Vos lecteurs se chargeront de « liker », de recommander et de partager vos contenus. Les répercussions sur votre activité dépasseront vos attentes.

Oubliez les astuces et les machinations à visée marketing lorsque vous créez du contenu. Contentez-vous de répondre aux besoins de vos lecteurs, de les divertir et de bien les renseigner. Tôt ou tard, vous récolterez les fruits de vos contenus de qualité.

[Forbes]

Image : Shutterstock