Skip to content

Les dirigeants marketing ensevelis sous le contenu

50% des marketeurs séniors évaluent que leur département marketing a plus de contenu qu’il ne peut en gérer.

Accenture a lancé un nouveau rapport intitulé «Le contenu: H2O du marketing» qui a consulté 1078 marketeurs séniors de 17 pays, travaillant dans 15 disciplines d’affaires, allant de la finance au commerce de détail, en passant par les télécommunications.

«Le contenu est sans aucun doute la ressource naturelle la plus vitale du marketeur: il nourrit et maintient les activités marketing qui connectent les entreprises et les consommateurs. Le contenu est aux entreprises ce que l’eau est à la vie: un élément essentiel pour la croissance et la santé.» – Accenture

Mais malgré ceci, le message principal de ce rapport est clair: nous générons plus de contenu que nous ne pouvons en gérer. Je vous ai souvent parlé du fait que les consommateurs sont inondés de contenu, mais il semblerait que les marketeurs eux-mêmes soient en train de se noyer dans leur propre contenu (jeux de mots volontaires sur le thème de l’eau).

Les entreprises doivent s’assurer que leur contenu est géré correctement avec de bons workflows et de bons processus. Des agences de contenu agissant comme partenaires peuvent aussi être clé dans une assurance de la qualité et de la pertinence tout au long de la chaîne de production, car au final, ce sont les objectifs d’affaires qui comptent. Présentement, seulement 45% des marketeurs sondés ont répondu être confiants que leurs investissements en contenu numérique leur permettront d’atteindre ces objectifs d’affaires, et avec autant d’énergie dépensée sur le côté opérationnel de la gestion du contenu, seulement 16% réussissent à analyser comment le contenu contribue à la valeur globale du cycle de vie du consommateur.

Nous devons tous travailler ensemble, marketeurs, agences, producteurs, en s’assurant que le contenu qui est produit est pertinent, qu’il sert un objectif d’affaires et qu’il est généré dans le cadre d’une stratégie de contenu bien pensée.

Prenez quelques minutes pour lire le résumé du rapport d’Accenture, et si vous avez encore un peu de temps, n’hésitez surtout pas à télécharger le rapport complet, il en vaut aussi la lecture.