Skip to content

Pivot de programmation, le cas Sportsnet

Plus souvent que nous ne le souhaiterions, les situations extérieures nous obligent à ajuster nos programmes de contenu.

Lorsque débute 2020, il a fallu arrêter les événements sportifs, le diffuseur Sportsnet a dû agir, rapidement.

Historiquement, son audience était liée aux programmes télévisés, avec des habitudes formées sur une longue période, s’attendant à obtenir un contenu télévisé de longue durée.

Les équipes chargées du contenu et de la programmation ont dû agir rapidement, en développant et en produisant de nouveaux formats et concepts, tant pour la chaîne traditionnelle que pour les plateformes numériques.

« Notre objectif était de susciter l’engagement des fans en l’absence de notre programmation de base, et d’offrir des expériences uniques sur le second écran avec des perspectives intéressantes et différentes. » – Jon Coleman, directeur général des actualités et de l’information de Sportsnet.

Dans une interview accordée à Think with Google, M. Coleman a expliqué comment les différents formats ont permis de renouveler l’engagement sur les plateformes numériques, mais aussi de développer une audience stable de spectateurs sur YouTube (à titre d’exemple), et comment ces audiences réagissent maintenant que les sports en direct sont de nouveau à l’ordre du jour.

Comment avez-vous dû vous adapter à des facteurs externes dans le passé? Votre programme de contenu reste-t-il suffisamment souple une fois arrivé à la phase d’exécution? Bonne lecture!