Livres: L’essentiel pour les spécialistes du marketing de contenu

Tout bon spécialiste du marketing de contenu se doit de consommer du contenu. C’est une évidence. Voici d’excellentes recommandations de livres pour tout passionné de contenu.

En tant que férus de contenu, la plupart d’entre nous aiment lire.

Beaucoup.

Peu importe si vous travaillez sur du contenu informatif, éducatif ou de divertissement de marque, il y a quelque chose dans votre liste de lecture qui vous permet de rester réellement à la fine pointe, de prendre du recul, avec un cerveau fonctionnant à plein régime.

Bien sûr, nous nous retrouvons aussi à lire beaucoup d’articles.

Beaucoup.

Mais les livres nous permettent de prendre un recul sain par rapport au rythme fou de notre stratégie, de nos programmes de contenu et des réseaux sociaux de notre marque.

Le Content Marketing Institute a publié une liste de livres formidables qui ont été publiés en 2019, des livres qui intéresseront beaucoup les spécialistes du marketing de contenu.

Il s’agit de livres consacrés à la discipline du marketing de contenu dans certains cas, mais plusieurs plongent également dans l’état actuel de nos vies numériques et de nos interactions sociales.

Alors, plongez vous-même dans cette liste, choisissez en quelques-uns, et lisez!

Souhaitez-vous travailler sur votre stratégie de contenu avec nous? Contactez avec un expert et planifiez une consultation avec nos experts chez Toast dès maintenant.

L’avenir du marketing de contenu

Joe Pulizzi a été à l’avant-garde du marketing de contenu au cours des 10 dernières années et a maintenant 7 lois sur ce dont les spécialistes du marketing de contenu doivent se pencher au cours des 10 prochaines années.

Le marketing de contenu existe depuis des décennies, sinon plus d’un siècle maintenant.

Cependant, au cours des dix dernières années, les choses ont changé et évolué à un rythme extrêmement élevé. Les médias numériques et réseaux sociaux en sont les principaux moteurs, avec les changements qu’ils ont apportés au comportement des consommateurs.

Au cours de cette période, Joe Pulizzi s’est positionné, en tant que fondateur du Content Marketing Institute, comme un grand penseur sur le sujet, avec un œil attentif sur l’état actuel des choses, mais aussi sur l’avenir de notre industrie.

Dans son keynote au Content Marketing World 2019, il a révélé une liste de 7 lois qui sont au cœur de ce qui fera le succès des programmes de marketing de contenu au cours des 10 prochaines années.

Beaucoup d’entre elles se sont lentement développés au cours des dix dernières années, mais elles sont aujourd’hui si vraies que tout spécialiste du marketing de contenu se doit de les prendre en considération et ajuster sa réflexion sur la gouvernance, les revenus, les croyances.

Voici l’essentiel des 7 lois qu’il décrit :

  1. Toujours vendre à l’interne.
  2. Prévoyez plusieurs lignes de revenus.
  3. Achetez avant de construire.
  4. Fais une seule chose bien.
  5. Évitez les campagnes de contenu.
  6. Anticipez la fin du social.
  7. Ayez de la conviction en la pratique.

Je vous invite fortement, en tant que spécialiste du marketing et passionné de contenu, à lire l’article complet ou à regarder le keynote de 18 minutes.

C’est une incursion dans les fondements du marketing de contenu, le chemin parcouru, mais surtout, la route qui se trace devant nous.

Si vous souhaitez discuter de l’avenir de votre programme de marketing de contenu avec nous faites-nous savoir et planifiez une consultation avec nos experts chez Toast dès maintenant.

Masterclass d’une journée en marketing de contenu

Une journée de formation en marketing de contenu, une conférence pas comme les autres.

Fort d’un nouveau partenariat avec David Beebe, je peux enfin vous annoncer une première initiative que nous ferons ensemble: les journées Contenu décodé.

Une journée de présentations et de workshops sur le marketing de contenu, le contenu de marque et les studios de marque.

Ceci n’est pas votre conférence habituelle où vous venez écouter des gens parler, des vendeurs vendre leurs produits, où vous repartez avec peu ou pas de retours réels pouvant vous aider dans votre travail au quotidien.

L’objectif à David et moi est que vous puissiez repartir avec des initiatives réalistes et concrètes.

Voici quelques sujets qui seront abordés au cours de ces journées:

  • L’état actuel du marketing de contenu et du storytelling de marque
  • La création, allant de films de marque aux webisodes en passant par le contenu social always-on
  • Le marketing d’influence
  • Mesure + ROI
  • Plates-formes + technologies
  • Distribution + canaux
  • Studios de contenu
  • Centres de commande de marque
  • Création de contenu en temps réel
  • L’organisation marketing et le talent

La journée sera bien remplie et les places sont limitées car nous voulons garder le tout intime de façon à pouvoir contribuer à la stratégie de contenu de tous les participants!

Si vous ne connaissez pas David Beebe, il est un expert en marketing de contenu de premier ordre. Au cours des dernières années, avant de développer ce partenariat avec nous, il était chez Marriott où il a fondé le Content Studio dont on a tant entendu parler.

Surnommé par AdWeek comme étant “un maître du contenu de marque qui permet d’aimer le marketing,” et nommé par AdAge dans sa liste Top 40 Under 40 en tant qu’”innovateur qui aime le risque et rainmaker en marketing,” il a aussi été primé aux Emmy et aux Lions de Cannes. Il a fondé et dirigé le studio de contenu du Disney/ABC Television Group et le Vin Bi Bona Content Studio.

Pas mal comme C.V.

Pour connaître les dates et villes que David et moi visiterons, visitez notre section sur le masterclass en marketing de contenu pour en savoir plus.

Nous offrons aussi cette journée de formation en entreprise, contactez Alexandre Gravel directement pour en savoir plus sur cette excellente façon de former votre équipe au marketing de contenu.

L’historique du marketing de contenu

Un documentaire sur l’historique du marketing de contenu et comment il est devenu le « nouveau marketing. »

 

 

Le marketing de contenu est un sujet qui tapisse l’ensemble de notre discours chez Toast, car en tant qu’agence de contenu, nous croyons qu’il est essentiel que toute marque intègre le contenu dans sa stratégie marketing globale.

Le Content Marketing Institute, référence dans le domaine, a produit un documentaire de 43 minutes sur le sujet. De John Deere et sa publication « The Furrow » lancée en 1895, jusqu’à Marriott et Red Bull aujourd’hui, différents experts expliquent la raison pour laquelle le contenu est un incontournable pour tout directeur marketing ou dirigeant marketing.

Le résumé du documentaire explique très bien pourquoi le contenu de marque est si pertinent aujourd’hui:

La technologie a changé la donne. Les consommateurs peuvent ignorer la publicité et le marketing comme ils le désirent. Pour se démarquer du bruit, les marques doivent raconter des histoires remarquables, qu’on désire entendre et ainsi devenir un média dans le processus.

Je vous invite à vous asseoir bien confortablement et prendre une heure pour visionner le documentaire complet. C’est d’ailleurs un excellent contenu à proposer à toute personne moins familière et qui désire découvrir le marketing de contenu et comprendre sa raison d’être et ses fondements.

Les 10 règles du marketing de contenu (e-book)

10 principes à appliquer dans vos stratégies de contenu.

Depuis plusieurs années maintenant, chez Toast, nous travaillons à mettre sur pied l’agence de contenu du futur. Nous produisons du contenu pour plusieurs grandes marques et au fil du temps, nous avons constaté que certains principes s’appliquent à chaque élément de contenu que nous avons conçu, à chaque tactique que nous avons mise en place.

Il y en a 10.

C’est à la lumière de ces constats que nous avons préparé le e-book «Les 10 règles du marketing de contenu,» que nous vous proposons aujourd’hui. (vous m’excuserez, j’ai de la difficulté avec le terme recommandé «livrel» …)

Téléchargeable gratuitement en version PDF, les 17 pages de ce document contiennent les règles de base de ce que nous considérons être à la source de «bon contenu.»

Vous ne serez pas en terrain inconnu, vous y trouverez des propositions qui sont directement en lien avec ce que je vous raconte chaque lundi matin. L’importance de la distribution, l’importance de véhiculer les valeurs communes entre votre marque et votre audience, l’importance d’être utile, etc.

Je vous invite à télécharger votre copie et si vous avez une minute suite à votre lecture, nous faire part de vos commentaires!

Comment le contenu de marque devient roi

Pour les annonceurs et éditeurs, le contenu de marque devient roi dans un monde dominé par Facebook.

Je parle beaucoup de contenu de marque dans mes textes, et il y a une raison pour celà. Avec Toast, nous créons l’agence de contenu de demain, une agence qui se dédie à la production de contenu de grande valeur, orientée vers des objectifs d’affaires pour les marques et les annonceurs.

Il y a un besoin pour une agence de contenu qui ne fait pas que produire du contenu, mais qui s’assure aussi d’une stratégie de distribution indépendante qui met l’accent sur l’audience qu’une marque désire rejoindre ou construire. Bien sûr, les grands éditeurs emboîtent aussi le pas en créant leurs propres studios de contenu, comme le New York Times, The Atlantic et Slate pour n’en nommer que quelques-uns, mais ils réalisent qu’une stratégie de distribution à haut rendement ne passe pas nécessairement par leurs propriétés. Et c’est la raison pour laquelle certains d’entre eux commencent à s’ouvrir et à agir comme des agences pures en produisant du contenu n’étant pas destiné à leurs propres plateformes.

Isabelle Fortier, productrice télévision ici chez Toast, a relayé un excellent article à l’équipe sur l’état actuel du contenu de marque et comment non seulement les grands éditeurs s’adaptent, mais Facebook, Snapchat et les autres créent aussi de nouvelles offres ciblant directement les marques et annonceurs en éliminant l’intermédiaire que les grands éditeurs peuvent parfois être.

Une chose que les annonceurs demandent et que ces nouveaux joueurs offrent de plus en plus: la transparence.

Dans le passé, le coût réel du média, le coût de déploiement d’une campagne, était parfois bien caché derrière un nuage de fumée et les annonceurs ne pouvaient peu ou pas savoir comment leurs dollars étaient réellement investis. Ceci change avec ces nouveaux modèles, ces nouveaux partenariats et une nouvelle structure dans la façon dont les campagnes de contenu sont créées, produites et distribuées.

Les choses évoluent à un rythme très rapide. Pas seulement du point de la vue des éditeurs, mais aussi du point de vue des agences. Je vous invite fortement à lire cet article du New York Times qui donne une excellente vue d’ensemble de la situation.

Le storytelling de marque, le nouveau roi

Un produit ou une marque se doit d’avoir une meilleure histoire que ses compétiteurs à raconter.

Dans les années 60, Roser Reeves introduit le concept de USP (Unique Selling Proposal). À peu près au même moment, en 1955, David Ogilvy mit de l’avant l’importance de l’image de la marque. Plus tard, Bill Bernbach appuya l’idée que la publicité puisse se permettre d’avoir une touche plus légère.

Ces évolutions naturelles se sont déroulées dans des contextes média très différents. Les technologies étaient différentes et l’expérience du consommateur au moment de potentiellement consommer de la publicité l’était tout autant.

Et c’est pourquoi aujourd’hui, je désirais partager avec vous un article de Jack Trout, publicitaire qui mit de l’avant, en 2000, l’importance du storytelling de marque dans le processus publicitaire.

Trout, un vétéran publicitaire, spécialiste de la théorie du positionnement, explique dans son article comment l’évolution de la publicité mène maintenant à une ère du storytelling. À une ère où les marques ne peuvent plus interrompre, mais doivent s’intégrer à l’expérience du consommateur.

Je ne vous apprends rien avec ceci et l’ai martelé très souvent, mais il est très intéressant de le lire de la plume d’un vétéran.

Et c’est là que le contenu prend tout son sens à notre avis. Une marque doit pouvoir être intégrée et pertinente à son auditoire et présentement, en 2016, nous considérons chez Toast que la vidéo est un canal extraordinaire pour le faire.

Les 10 commandements du marketing de contenu

Tu suivras les meilleures pratiques de base en marketing de contenu.

Lorsque je suis tombé sur l’article que je vous partage aujourd’hui, « Les 10 commandements du marketing de contenu », j’ai fait une recherche rapide, car je pensais avoir déjà vu cette liste passer.

Je me suis rapidement rendu compte qu’en effet, ce n’est pas la première. Fast Company, Social Media Today, Contently, pas mal tout le monde a déjà publié sa propre version des dix commandements du marketing de contenu.

Au départ, j’ai donc pensé ne pas partager cet article, mais en comparant sa liste à cette des autres, j’ai bien aimé son contenu et les directives qu’elle contient.

Cet article provient du blogue Grammar Chic (chic nom!). Je vous recopie ici les dix commandements, mais je vous suggère aussi de cliquer sur le bouton au bas pour en lire plus sur chacun.

Alors, sans plus attendre, les voici:

  • Tu devras mettre la qualité en première priorité.
  • Tu devras servir ton client, tous les jours.
  • Tu devras vendre, sans vendre.
  • Tu ne devras pas publier sans stratégie.
  • Tu devras régulièrement publier du nouveau contenu.
  • Tu devras rédiger comme un humain, pas une entreprise.
  • Tu ne devras trop en faire.
  • Tu ne devras pas te dépêcher.
  • Tu devras revoir ton plan de marketing de contenu sur une base mensuelle.
  • Tu ne devras pas oublier d’analyser tes résultats et tes données.

Alors, si vous aviez maintenant à continuer cette tendance de bâtir sa propre liste des dix commandements, avez-vous une idée de ce qu’elle contiendrait?

Il avait tout compris sur le contenu

Le chroniqueur média du New York Times laisse derrière lui de la lecture pour toute une génération.

La semaine dernière, David Carr est décédé.

Si vous ne le connaissiez pas, il était principalement connu pour sa couverture et son analyse de l’industrie des médias imprimés, de la télévision et des médias sociaux (dont il était un des « early evangelists ») au New York Times.

Très souvent, lire David Carr donnait l’impression de voir le futur.

Il a laissé derrière lui beaucoup de matériel, et c’est une de ses publications que je voulais partager avec vous cette semaine.

En août dernier, il a joint l’école de communications de l’Université de Boston pour enseigner un cours qu’il a nommé Press Play. Un cours qui, comme il le définit lui-même, « aspire à être un endroit où on crée des choses. De bonnes choses. Des choses intelligentes. Des choses cool. Et par la suite on partage ces choses avec d’autres. »

Tout dans son cours se déroulait sur le web, sur la plateforme de publication Medium. En fait, même le plan de cours complet était disponible, publiquement, sur la plateforme.

Si vous explorez un peu ce qu’est le contenu, les médias, ou si vous y nagez tous les jours, ce plan de cours est un must. Il a compris exactement comment on approche, à 10 000 pieds, la stratégie de contenu, la production et la distribution.

L’article publié sur Medium est séparé selon les 14 semaines que dure le cours, chacune détaillée en fonction de ce qui y serait discuté, travaillé mais surtout, le plus important, les lectures demandées aux étudiants avant leur arrivée en classe.

C’est là, pour nous qui n’avons pu être en classe avec lui, que se révèle une valeur incroyable.

Voici une sélection de certains des thèmes hebdomadaires :

  • Choisir ses cibles
  • Collaboration
  • Les nouveaux modèles d’affaires du storytelling
  • Les modèles de distribution
  • Au-delà des clics, un regard sur l’engagement du lecteur
  • Raconter des histoires à l’ère de l’image

Imaginez le reste.

Je vous invite à prendre les 15 minutes requises pour passer au travers du plan de cours. Et préparez vos signets et favoris, vous allez sûrement en ressortir avec 15 à 20 autres articles que vous voudrez absolument lire.

Au revoir, et merci, M. Carr.

Lire le plan de cours complet de Press Play, incluant toutes les références de lecture (14 mins)

Les 3 V du marketing de contenu

Il y a beaucoup de bruit lorsqu’on publie du contenu et il faut trouver un moyen de se démarquer.

On entend souvent parler des 4 P du marketing (Produit, Prix, Place/Localisation, Promotion), mais avez-vous entendu parler des 3 V du marketing de contenu ?

Aujourd’hui, je vous invite à lire l’article de Michael Brenner, qui discute de ce nouveau trio.

Les 3 V sont : Volume, Variété, Valeur.

La valeur est basée sur ce que vous apporterez à votre audience. Publier du contenu et en faire la promotion comme s’il n’existait rien de mieux sur Terre tombera à plat et aura un effet sur votre marque s’il n’apporte pas de valeur. Publiez du contenu utile. C’est la clé.

En ce qui concerne le volume, la question à vous poser est la suivante : à quelle fréquence allez-vous publier ? Ne vous donnez pas un trop gros contrat dès le départ. Commencez avec quelque chose de réaliste, possible. Si ça fonctionne bien, et que vous êtes en mesure de constater des résultats positifs, vous trouverez le temps d’en faire plus. Et souvenez-vous, si vous publiez trop souvent, la valeur que vous apportez s’en trouvera diluée.

Et finalement, la variété. Ce n’est pas toutes les personnes qui entreront en contact avec votre contenu qui sera un avide fan de votre marque, mais pour ceux qui le sont, c’est bien de publier des contenus qui ne sont pas trop prévisibles. Mélangez le tout, images, texte, contenus courts, contenus longs, etc.

Ces 3 V ne sont pas une recette pour le succès en marketing de contenu, mais ils feront partie de toute stratégie efficace.