Skip to content

Une infolettre… payante?

La production d’une infolettre payante est un travail difficile, qui se résume à la règle d’or du contenu: apporter de la valeur.

Avez-vous déjà pensé à convertir votre infolettre en une version payante? Ou de lancer une infolettre supplémentaire pour laquelle les gens doivent payer un abonnement pour la recevoir?

Je pense que nous y avons tous pensé. Moi, j’y ai pensé.

Des milliers d’entre vous reçoivent cette infolettre gratuitement chaque semaine.

Et certains d’entre vous semblent tant l’apprécier qu’à un moment donné, je me suis demandé s’il pouvait y avoir un modèle d’affaires derrière tout ça (autre que celui de garder Toast top-of-mind… nous sommes bien top-of-mind pour vous, n’est-ce pas? Allez, dites oui s’il vous plaît).

Mais je me suis vite rendu compte que ce courriel hebdomadaire avait de la valeur, mais pas nécessairement assez pour en faire une version payante.

Et créer PLUS de valeur nécessiterait BEAUCOUP PLUS de temps.

Du temps que nous n’avions pas en tant qu’équipe, car nous servons nos clients tous les jours et nous nous concentrons sur la plus grande production de valeur que possible pour eux.

Et c’est une conclusion à laquelle Simon Owens est également parvenu lorsqu’il a lancé sa propre infolettre payante couvrant l’industrie des médias en février 2020.

Six mois plus tard, il a récemment publié un article dans lequel il partage les leçons qu’il a apprises au cours de ces premiers mois:

  • La version payante ne peut pas se contenter d’offrir plus de la même chose. Elle doit être différente.
  • Changez vos appels à l’action
  • Le churn va faire mal
  • Il ne peut s’agir que d’une simple activité en parallèle
  • Le modèle par abonnements est un jeu de longue haleine

La première et la quatrième sont vraiment les clés de ce qui peut faire (ou pas) le succès de cette aventure. Vous devez apporter beaucoup plus de valeur si vous voulez que les gens paient, mais cela demandera aussi beaucoup plus de temps.

Je crois qu’il y a un potentiel dans toute industrie, toute catégorie, toute verticale pour le contenu payant. Le seul obstacle est de s’assurer qu’il y a de la bande passante dans l’équipe pour que cela se réalise.

Alors, y a-t-il un plan pour créer un contenu générateur de revenus pour votre marque?